Les Oubliés, série de plus de 150 photographies numériques, mises en diaporama, en cours.

Passages, série de photographies numériques, 2010.

Bubble People, série de photographies numériques, 2010.

Dissolution, photographies numériques, 2010.

Confetti, vidéo en boucle, 39”, 2011.

Apparition ou disparition? Vie ou mort? Plein ou vide?
La vie comme un souffle, un passage, un ruissellement.

Homo Bulla, vidéo en boucle, 58s.

L’Homme Bulle. Une vie comme une bulle de savon. Si fragile, si légère. Une bulle comme une âme. Comme une fumée. Comme une ombre.

D’abord très influencée par la photographie spirite de la fin du 19ème siècle, j’ai découvert l’expression Homo Bulla par hasard, après avoir réalisé cette vidéo. Je trouve qu’elle y corresponds parfaitement.
Représentant la précarité de la condition mortelle, La vie de l’homme est assimilée à celle d’une bulle de savon on de verre. Dans la plupart des tableaux ayant illustré cette citation, qui est un genre de Vanité, c’est un enfant ou un adolescent, souvent nu, qui, l’air amusé, produit des bulles de savon. Est alors représenté l’inconscience et l’ignorance de l’homme à l’égard du caractère éphémère de la vie.

« Elle avais poussé un petit cri, un soupir, comme le souffle d’une bulle expirée à fleur d’eau. »

Bruges-la-Morte, Georges Rodenbach, 1892.

Diaphane, photographie numérique, 50x37,5 cm. 2011.

Diaphane, photographie numérique, 50x37,5 cm. 2011.

Untitled (Ophelia), triptyque de photographies numériques, 2010.

Les Oubliés, série de plus de 150 photographies numériques, mises en diaporama, en cours.

Passages, série de photographies numériques, 2010.

Bubble People, série de photographies numériques, 2010.

Dissolution, photographies numériques, 2010.

Confetti, vidéo en boucle, 39”, 2011.

Apparition ou disparition? Vie ou mort? Plein ou vide?
La vie comme un souffle, un passage, un ruissellement.

Homo Bulla, vidéo en boucle, 58s.

L’Homme Bulle. Une vie comme une bulle de savon. Si fragile, si légère. Une bulle comme une âme. Comme une fumée. Comme une ombre.

D’abord très influencée par la photographie spirite de la fin du 19ème siècle, j’ai découvert l’expression Homo Bulla par hasard, après avoir réalisé cette vidéo. Je trouve qu’elle y corresponds parfaitement.
Représentant la précarité de la condition mortelle, La vie de l’homme est assimilée à celle d’une bulle de savon on de verre. Dans la plupart des tableaux ayant illustré cette citation, qui est un genre de Vanité, c’est un enfant ou un adolescent, souvent nu, qui, l’air amusé, produit des bulles de savon. Est alors représenté l’inconscience et l’ignorance de l’homme à l’égard du caractère éphémère de la vie.

« Elle avais poussé un petit cri, un soupir, comme le souffle d’une bulle expirée à fleur d’eau. »

Bruges-la-Morte, Georges Rodenbach, 1892.

Diaphane, photographie numérique, 50x37,5 cm. 2011.

Diaphane, photographie numérique, 50x37,5 cm. 2011.

Untitled (Ophelia), triptyque de photographies numériques, 2010.

À propos:

«Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil.»
[ William Shakespeare ] - La Tempête, 1611.


Au travers de mon travail, je m‘interroge sur la pérennité du portrait et de l‘image. Par la photographie et la vidéo, Je capture et garde en boîte ce court laps de temps déjà passé. Je fige l’image. Je la pétrifie et l’étouffe à la manière d’un entomologiste épinglant des papillons.

En photographiant et en filmant ces gens, je les collectionne et les sauve de l’oubli pour un temps. Je leur ôte une peau que je peux contrôler et modifier à mon gré. Ces peaux acquièrent une autre identité, un autre espace temps. Elle deviennent mes icônes, mes véroniques.

Mais cette image saisie est un fantôme, un leurre. Ce ne sera jamais la personne en chair et en os que j’aurais face à moi. Juste une ombre. Vouée à disparaître un jour, tout comme la personne à qui j’ai volé ce spectre.

Abonnements: